Le 28 juin 2014 les habitants de Gauriac se sont réunis pour fêter joyeusement le centenaire du bâtiment de la poste du village. Cette manifestation a été pour eux l'occasion de rappeler leur attachement au maintien des services publics en milieu rural.

Photos des Gauriacais

28062014-Christine-Ravet-14
28062014-Christine-Ravet-17
28062014-Christine-Ravet-20
28062014-Dominique-Dupont-49
28062014-Jacques-Sandillon-37
28062014-Christine-Ravet-24
28062014-Dominique-Dupont-39
28062014-Jacques-Sandillon-46
28062014-Jacques-Sandillon-47
28062014-Christine-Ravet-16

Les photographies présentes sur ce site sont celles des Gauriacais et de leurs amis.
N'hésitez pas à proposer les vôtres, elles seront publiées.
Envoyez vos images libres de droits à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

La poste a 100 ans

Le bâtiment du bureau de La Poste de Gauriac entre dans son second siècle. Un anniversaire fêté en grande pompe. Rien n’était de trop pour mettre en évidence le bâtiment bien sûr, mais aussi le bureau de La Poste qu'il abrite depuis 1914. Jusqu’à, pour certains, revêtir les vêtements d’époque ou encore les tenues de facteurs.

Dès 9h00 la place de la poste, baptisée depuis peu Place de la Médoqui, a été l’objet de rencontres inhabituelles. Notre postière, que tous les clients aiment bien désigner par son prénom, a joué le jeu en revêtant elle aussi une tenue d’autrefois.
La sympathique manifestation a connu un beau succès. Elle s’est terminée par une intervention de Raymond RODRIGUEZ, Maire, puis du Directeur de la Poste de Blaye, Marc PELHUET avant qu'ils découvrent ensemble la plaque d’anniversaire située à l’entrée du bureau de La Poste.

Le verre de l’amitié a clôturé la matinée pendant que la MORAIN SYLVESTRE de 1919 effectuait quelques petits tours dans le village pour le grand plaisir de ses passagers. La municipalité de Gauriac remercie Davy RUBIO, Président de l’association L’AUTO-D-POTES de TAURIAC pour sa patience et sa gentillesse. Au même moment une réplique d'avion d'époque a survolé le village en provenance de l'aérodrome de Montendre-Marcillac.

Les enfants de l’école de Gauriac se sont associés à leur manière à cet anniversaire en exposant des objets d’autrefois à la Gabare. On pouvait y trouver d’anciens postes de radio, un vieux téléphone de cabine téléphonique, des moulins à café de l’ancien temps, un casque de guerre, etc. Qu’ils en soient remerciés, ainsi que leur professeur, pour cette participation active.

Robert BALDES
Article paru Dans le Journal de Gauriac N° 101 (été 2014)


 

L'intervention du Maire

TÉLÉGRAPHE - POSTE -TÉLÉPHONE ces trois mots inscrits au fronton de ce bâtiment, dont nous fêtons aujourd’hui le centenaire, illustrent un siècle d’avancées technologiques qui ont profondément marqué nos vies. À l’heure d’internet et du téléphone mobile nous avons aujourd’hui oublié qu’il y a quarante ans à peine le  téléphone n’arrivait que dans peu de maisons et que le télégraphe était bien souvent le seul moyen de communication rapide. Les plus anciens d’entre nous se souviennent que l’on réservait alors l’usage du télégramme aux très bonnes ou aux très mauvaises nouvelles.

Cette célébration du centenaire du bâtiment de la poste de Gauriac est l’occasion de remonter le fil du temps et de retracer l'histoire de la poste dans notre village. C’est ce qu’a fait Christiane SOU qui a consulté  les registres du Conseil municipal. Voici en quelques mots le résultat  de ses recherches.

Lire l'article La poste a 100 ans dans la rubrique Mémoire du village.

La succession d’événements que je viens de rappeler rappelle s’il en était besoin l’attachement de la population au service public de la poste, du télégraphe et du téléphone. Si nous ne comptons plus sur la poste pour le téléphone et si les messageries électroniques ont remplacé avantageusement les télégrammes, cette journée est l’occasion de rappeler que l’acheminement du courrier et des colis postaux dans les délais les plus brefs demeure une priorité pour chacune et chacun d’entre-nous.

Nous comprenons parfaitement que l’évolution des technologies oblige La Poste à évoluer et à offrir de nouveaux services comme, par exemple, le développement de la banque postale.

Encore faut-il, que La Poste use de son meilleur atout je veux parler de la proximité qu’offre un maillage dense de bureaux de poste et de tournées de distribution de courrier. Il ne reste plus sur le canton, que trois bureaux de poste dont le nôtre.
À ce sujet nous comprenons mal les fréquentes fermetures temporaires de notre bureau de poste, ou le déplacement de son agent, pour des motifs aussi anodins que variés.

Encore faut-il que la Poste soit réactive en acheminant le courrier aussi rapidement que possible à une époque où les communications sont quasi instantanées.
À ce sujet nous comprenons mal la distribution tardive du courrier et sa levée très précoce.

Encore faut-il, que La Poste offre un véritable service bancaire.
À ce sujet nous souhaitons que le bureau de Gauriac joue pleinement ce rôle. Cela passe par la présence d'un conseiller financier et par l'installation d'un distributeur automatique de billets.

Raymond RODRIGUEZ