Poste de Gauriac

 

 

 

 

 

 

La poste aujourd'hui

 

 

La première référence à l’actuel bureau de poste date du 19 février 1905. Le conseil municipal mandate alors le maire pour demander à l’administration les plans d’un nouveau bureau de poste. Ce n'est que neuf ans plus tard, à la veille de la première Guerre mondiale, que l'hôlel des poste fut livré à la commune. 

 

Lors de la séance du Conseil municipal tenue le 28 octobre 1866 le maire, Jean Olinde BARRIL, exposait que le bureau de poste étant à Bourg, Gauriac se trouvait au point le plus éloigné de la tournée du facteur. La distribution du courrier ne se faisait que dans le courant de l’après-midi et certaines lettres n’étaient distribuées que 30 heures après leur arrivée au bureau. Cela entraînait une gêne pour les relations d’affaires et pour les nombreuses familles de  marins qui attendaient avec impatience des nouvelles d’outre-mer ou des divers ports français. Ce retard dans l’acheminement du courrier n’était toujours pas résolu en 1877 car le maire du moment, Auguste CHARLOT, le soulevait à nouveau. À cette époque il était simplement demandé que le courrier à destination de Blaye, et qui passait par Gauriac, desserve aussi notre village. On le voit, le problème de la distribution du courrier ne date pas d’hier.

En 1869 une ligne télégraphique de neuf kilomètres reliant Gauriac à Bourg fut installée aux frais de la commune. Cela a été l’occasion d’ouvrir dans notre village un premier bureau de recette qu’il fallut relier par une sonnerie au domicile du télégraphiste en 1888. En 1901, suite à une souscription, le bureau de poste de Gauriac est équipé d’un poste central téléphonique avec réseau urbain. Le téléphone arrive à Gauriac.

Au début du XXe siècle, il y a chaque jour trois distributions du courrier, pour les villages principaux de Gauriac à 10h, 15h, 18h30,  mais la commune se dispute avec l'administration pour que la troisième tournée soit généralisée pour les villages comme Marmisson, La Mayanne, Le Rigalet, Roque de Thau... car « ces villages sont habités par des artisans et des commerçants dont l'importance des affaires occasionne une nombreuse correspondance ». Chaque village a sa boîte à lettres pour déposer le courrier. En 1911, la commune accepte la suppression de la tournée de 15h le dimanche et jours de fête. Ce n'est qu’en 1920 que les postiers obtiennent un jour de repos hebdomadaire

La première référence à l’actuel bureau de poste date du 19 février 1905. Le conseil municipal mandate alors le maire Eugène LAMIT pour demander à l’administration les plans d’un nouveau bureau de poste.

Le 25 janvier 1912 le local, jusque là occupé par la poste et appartenant à M. Grimard, vient d’être vendu. Le nouveau propriétaire donne congé à l’administration. Le bâtiment était en vente depuis 1907 mais la commune n’avait manifestement pas souhaité l’acquérir. Il était donc nécessaire de construire rapidement un nouveau bureau de poste.

Deux offres de terrains furent faites, l’une dans l’ancien bourg pour 4000 francs, l’autre pour appartenant à Mlle Barril au prix de 4500 francs. Le conseil municipal et son maire Hippolyte GAILLARD retinrent la seconde. En installant le bureau de poste à Francicot, au bord de ce qui allait devenir la route départementale 669, la  municipalité fit preuve d’une grande clairvoyance. Elle plaçait le service public à l’extérieur du bourg ancien et le long d’un axe de communication. Cela allait permettre au commerce installé autour de la poste et peut-être au bureau de poste lui-même de continuer à fonctionner un siècle plus tard. Une grande leçon de prospective qui montre que les décisions municipales sont souvent lourdes de conséquences.

Dès mars 1912 les plans furent dressés par un architecte bordelais Monsieur BONTEMPS. Le coût de l’opération, terrain et travaux, étant estimé à 25 000 francs il fut décidé de contracter un emprunt de 16 500 francs au taux de 3,85% sur 30 ans auprès du Crédit foncier de France. L’adjudication eut lieu le 30 juin 1912 et les travaux furent confiés à messieurs POMME et PEYRUCHE, entrepreneurs en maçonnerie. En mai 1912 un bail de location de 18 ans fut signé avec l’administration des postes pour un loyer de 600 francs par an. Depuis ce bail a été régulièrement renouvelé.

 

Poste cde Gauriac au début du XXe siècle

 

 

 

 

 

La poste au début du XXe siècle

 

 

Les travaux se déroulèrent pendant la période difficile qui précéda la première Guerre mondiale ce qui entraîna des retards. Finalement le bâtiment sera livré le 18 juin 1914 dix jours avant l’attentat de Sarajevo. Il y a un siècle exactement.

 

Le centenaire de la poste a été célébré le 28 juin 2014, lire l'article Centenaire de la poste dans la rubrique Albums 2014.

 

Texte mis en forme par Raymond RODRIGUEZ
à partir de notes prises par Odile MADRIAS et Christiane SOU dans les archives du Conseil municipal