Rencontre avec Jean-Pierre Seguin

Le centenaire de l’USG (en 2008) a permis de raviver les souvenirs autour du basket. Jean-Pierre Seguin nous en livre quelques uns. Dans la famille Seguin nous en sommes déjà à quatre générations de membres de l'USG.

 

Il y eut tout d'abord Marcel Seguin qui a commencé à jouer en 1925 au football, puis Jean-Pierre Seguin (le premier fils) dont la participation à l'USG a duré une trentaine d'années et qui a joué une quinzaine d'années au basket (joueur de 1946 à 1962, puis dirigeant de 1969 à 1985, et enfin président de 1978 à 1979, médaillé de bronze de la Jeunesse et des Sports le 19 mars 1976 et conseiller municipal de 1970 à 1979), Daniel Seguin (le second fils) qui a participé durant 33 ans en étant joueur puis dirigeant (et par la suite président du VTT pendant 13 années) puis encore Christian, Nicole et Véronique (les petits enfants) qui ont joué au club dans les années 70, et actuellement ce sont 6 arrière petits enfants qui appartiennent au club : Marina (14 ans), Rémi (15 ans), Ludovic (16 ans), Lorie (17 ans), Florian (18 ans) et Laura (19 ans).  Attention, ils se multiplient ! Combien seront-ils lors de la 5e  génération ?

Une partie de la famille Seguin

 

 

 

 

 

 

 

Les jeunes pousses de la famille Seguin en 2009

 

 

 

Jean-Pierre Seguin (Pierrot pour les intimes) possède une collection extraordinaire de « Miroir-Sprint » (de 1946 à 1973) et d'« Équipe Magazine » (de 1973 à nos jours). Passionné de sport, il se rappelle les grands évènements de basket qui eurent lieu sur la commune de Gauriac.

 

Ainsi le tournoi des Grands Vins auquel Gauriac participa autour de 1950.

L'équipe américaine du camp de Bussac en 1950

 

L'équipe américaine du camp de Bussac à Gauriac en 1950

 

On vit alors s'affronter lors d'un match d'exhibition de prestige, une équipe noire américaine du camp de Bussac (1) et l'équipe du Racing Club championne de France : c'est le Racing Club qui gagna d'un point, ce qui dénote du haut niveau de l'équipe.

 

L'ASVEL en 1952

 

L'ASVEL en 1952

 

Ou encore l'équipe de Villeurbanne venue, en 1952, pour un match d'exhibition à Gauriac ; d'aucuns reconnaîtront les noms : Gérard Sturla (n° 3), Raymond Saby (n° 4), Alfred Hugonin (n° 5), José Mercader (n° 6), Gabriel Fillard (n° 7), Henri Rey (n° 8), Guy Minard (n° 9), Paul Christophe (n° 10), François Vermorel (n° 11), et André Buffieue (n° 12).

 

— Un souhait, M. Pierrot ?
— Oui, que la municipalité subventionne plus largement l'Union Sportive Gauriacaise (les licences sont en effet onéreuses, ainsi que le prix des déplacements). Que les Gauriacais viennent plus fréquemment voir les matchs. Mettre à disposition ma documentation sportive pour qui souhaiterait la consulter.

 

Sandrine NUEL
Le Journal de Gauriac n°79 (janvier 2009)

(1) À la fin de la seconde guerre mondiale l’armée américaine installa en Europe toute une série de bases militaires dont le Camp de Bussac. En 1958 on comptait 100 000 soldats américains en France. Si ces bases existent toujours dans divers pays elles ont été fermées chez nous en 1967 à la suite du retrait de la France du commandement militaire intégré de l'OTAN.