ALERTE METEO. Vigilance ORANGE pour orages du mardi 27 juin de 15h00 à 22h00.

Informations sur meteofrance.com

 

 

Comme la plupart des communes Gauriac peut être soumise à divers risques majeurs : tempête, inondation, phénomène géologique... Les sinistres surviennent souvent brutalement et désorganisent notre quotidien. La prévention et la gestion de ces événements est une responsabilité partagée entre les pouvoirs publics et chaque citoyen.



Le dispositif communal

 

Le plan communal de sauvegarde (PCS)

En cas d'événement grave sur le territoire, la mairie alerte le préfet et active son Plan Communal de Sauvegarde. C’est un outil organisationnel dont le but n'est pas de tout prévoir mais d'identifier et d'organiser les principales fonctions et missions des acteurs (élus, agents municipaux, bénévoles, entreprises partenaires) mobilisés à l'occasion d'un événement majeur de sécurité civile (évènement naturel majeur, technologique, sanitaire ou accident grave…).

Pour cela, le PCS :

  • recense les moyens disponibles sur le territoire ;
  • fixe l'organisation communale nécessaire à la diffusion préventive des recommandations de comportements et des consignes de sécurité ;
  • détermine les mesures immédiates de sauvegarde et de protection des personnes (alerter, informer, interdire, évacuer, héberger d'urgence...) ;
  • définit la mise en œuvre des mesures d'accompagnement et de soutien de la population ;
  • organise l'appui aux services de secours.

Néanmoins, si la gravité de l'événement dépasse les capacités locales d'intervention, la gestion des opérations relève alors de l'autorité préfectorale qui agit dans le cadre d'un plan d'urgence (Plan ORSEC, Plan Particulier d'Intervention...). Les principes d'action du PCS restent toutefois valables puisqu'ils s'intègrent dans la structure départementale mise en œuvre.

 

La réserve communale de sécurité civile

Dans cadre du Plan communal de sauvegarde, la réserve communale de sécurité civile contribue à la préparation de la population face aux risques et, en cas de sinistre important, participe :

  • au soutien et à l'assistance aux populations ;
  • à l'appui logistique des services publics de secours et d'urgence ;
  • au rétablissement des activités.

Elle est constituée sur la base du bénévolat. Elle est ouverte à toute personne « ayant les capacités et les compétences correspondant aux missions qui leur sont dévolues ». Il n'y a donc pas de critère particulier de recrutement, de condition d'âge ou d'aptitude physique. Tout dépend des missions : un ancien du village pourra contribuer à la mémoire des catastrophes, un fonctionnaire retraité à l'aide aux formalités administratives des sinistrés, toute personne de bonne volonté à l’aide d’urgence aux victimes, au déneigement ou au guidage des équipes de secours.

Un contrat d'engagement est établi entre le réserviste et l'autorité communale. Celui-ci précise la situation du bénévole quand il agit comme collaborateur du service public.

Si vous êtes volontaire, merci de prendre contact avec la mairie.

Informations sur service-public.fr
Précisions sconcernant le cadre juridique sur www.legifrance.gouv.fr

 

Déclenchement d'alerte en informations en cours d'alerte

Logo Météo-franceMétéo France publie des bulletins d'information météorologiques accompagnés d'une carte de vigilance et d'une information sur les crues.
Bulletin météo de Gauriac - Carte de vigilance météo - Vigicrue.
Ces informations étant renouvelées deux fois par jour, on peut se tenir au courant en temps réel.

faireFM

Si la situation l'exige les principales stations de radio informent sur l'évolution de la situation et diffusent les consignes  de sécurité : France bleu Gironde (FM 100,1 MHz), France info (FM 105,5 MHz) ou France inter (FM 89,7 MHz ou GO 162 kHz).

Pour pallier une coupure de courant, il est prudent de posséder un poste de radio fonctionnant sur piles... et des piles de rechange.

 

alerte

Selon le niveau d'urgence, la mairie peut diffuser des informations sur www.gauriac.fr, mot dans les boîtes à lettres, haut-parleur ou en rendant visite aux administrés.
Des informations par SMS sont également possibles. Pour cela, il est nécessaire de s'inscrire préalablement au service SMS.

 

 

sirene En cas d'incident grave et fortuit la sirène retentit. Le signal se compose d'un son modulé, montant et descendant, de trois séquences d'une minute 41 secondes séparées par un silence de cinq secondes. Il ne peut donc pas être confondu avec le signal d'essai d'une minute seulement, diffusé à midi le premier mercredi de chaque mois. La fin de l'alerte est annoncée par un signal continu de 30 secondes.  
Écouter le signal d'alerte - Écouter le signal de fin d'alerte

 

Le rôle de chacun

Chaque citoyen(ne) est responsable de sa propre sécurité et doit se préparer à affronter les risques. Cela suppose une connaissance effective des dangers ainsi que des consignes de prévention et de protection. Chacun(e) est ainsi capable de s’intégrer utilement dans l’organisation collective de secours.

 

Connaître les dangers

  1. Être conscient des principaux risques auxquels nous sommes exposés à Gauriac.
  2. Apprendre à chaque membre de la famille à se protéger vis-à-vis de chaque risque.
  3. Connaître les dispositifs d’alerte.

 

Les premiers réflexes en cas d’alerte

faireFM  pafaireTel  pafaireEcole

  • Se tenir informé(e) de la situation et des consignes de sécurité particulières à l’événement diffusées par les autorités par haut parleur, SMS ou la radio : France bleu Gironde (FM 100,1 MHz), France info (FM 105,5 MHz) ou France inter (FM 89,7 MHz ou GO 162 kHz).
  • Ne pas téléphoner, sauf urgence vitale, pour libérer les lignes téléphoniques indispensables aux services de secours.
  • Ne pas aller chercher les enfants à l’école pour ne pas exposer inutilement la famille au danger. Le personnel scolaire est préparé aux situations d’urgence et s’occupe des enfants qui lui sont confiés.

       Et, en fonction des situations 

faireRentrer  OU   faireSortir  pafaireVoiture

  • Se mettre à l’abri : selon la nature du sinistre rejoindre au plus vite un bâtiment en dur ou, au contraire, évacuer.
  • Ne pas circuler que ce soit à pied en deux roues ou en automobile.

 

Être en mesure d’évacuer

Dans certaines situations les autorités peuvent être amenées à ordonner une évacuation. Pour ne pas être pris au dépourvu préparer dès le début de l’alerte, dans un sac facilement transportable, les éléments suivants :

  • matériels de base (radio portable, lampe de poche, ouvre boite, couteau suisse) ;
  • papiers administratifs (carte d'identité ou de séjour, passeport, livret de famille, papiers importants tels que les assurances, cartes de crédit, carte vitale, une petite somme d'argent en espèce pour faire face aux premiers besoins) ;
  • vêtements de rechange (chaussures de marche, vêtements chauds et vêtements de rechange, vêtements imperméables, couvertures ou sacs de couchage, un ou deux petits jouets préférés de vos enfants dont les doudous) ;
  • hygiène (copie des ordonnances médicales ainsi que médicaments en cours pour au moins une semaine, trousse de secours, nécessaire de toilette comme l'hygiène générale ou intime) ;
  • denrées (2 ou 3 bouteilles d'eau d'au moins 1,5 litre, des aliments énergétiques n'ayant pas besoin d'être cuits).

Lors d'une évacuation

  • Couper le gaz et l’électricité.
  • Fermer à clé les portes extérieures.
  • Suivre strictement les consignes données par les services de secours.
  • Se diriger avec calme vers le point de rassemblement fixé.