L'étonnante aventure d'un marin Gauriacais devenu un temps Roi de Raiatea, une île de Polynésie.

 

Le docteur Grimard racontait que dans sa jeunesse, un peu avant la guerre de 14, quand il se rendait à l’école, il rencontrait à peu près chaque jour un groupe de marins retraités.

« Je revois encore ce vieillard (1) et quand je l’apercevais, avec sa grosse moustache blanche, passer sur la route ou à la barre du petit bateau à voile avec lequel il occupait ses loisirs, comment aurais-je pu me douter qu’il lui était arrivé la chose la plus enviable dont rêvent souvent les amoureux de l’aventure : il avait été roi, ou presque roi, dans une île d’Océanie.

Né à La Roque (2) et habitant La Roque, il avait décidé de devenir marin et dans ce but il s’était embarqué sur un voilier partant pour l’Océanie. Le hasard des ses navigations l’amena dans l’île de Raiatea, toute proche de Tahiti, où régnait une Reine cousine de la célèbre Pomaré de Tahiti. Là, sa jeunesse et sa beauté séduisirent sur le champ la Reine qui n’hésita pas à faire de lui son amant. Devenu Prince consort, habitant la hutte royale, la plus belle de l’île, il laissa repartir son voilier pour se consacrer à ses nouvelles fonctions.

Cela ne faisait pas du tout l’affaire des Anglais, que la France rencontrait toujours sur son chemin, lesquels jaloux des sentiments francophiles manifestés par la Reine Pomaré ne voulurent pas qu’il en fut de même à Raiatea. Des représentations diplomatiques furent faites au gouvernement français pour qu’il rappelât son ressortissant. Comme celui-ci faisait la sourde oreille, un beau matin, un navire de guerre anglais se présenta devant Raiatea et un commando alla « kidnapper » notre marin de La Roque qui fut embarqué de force sur le navire anglais, lequel alla le déposer sur la côte américaine près de Los Angeles.

Sans ressources, obligé de travailler pour manger, notre compatriote arriva, au prix de multiples aventures à traverser les États-Unis puis l’Atlantique et, un beau matin, on le vit débarquer à Gauriac à l’ébahissement de tous et en particulier de sa mère qui n’avait plus aucune nouvelle de lui depuis longtemps. Il poursuivit d’ailleurs sa carrière maritime si extraordinairement et si glorieusement commencée pour finir comme commandant d’un navire à vapeur. »

(1) Des témoignages indiquent qu'il se nommait Alfred BERTEAU.
(2) La dénomination La Roque s'applique à la falaise qui borde la Gironde sur les communes de Gauriac et Bayon. Au pied de celle-ci se trouve une série de lieux-dits, il s’agit ici du Rigalet.

 

Extrait de Souvenirs d’enfance du Docteur Robert GRIMARD (1903 – 1973)
Remerciements à Gérard GRIMARD pour la mise  à disposition de ses archives personnelles.
Le Jounal de Gauriac n° 101 (avril 2014)

 

Qui était la reine de Raiatea ?

La reine de Raiatea

 

Raiatea est l'une des trois Îles Sous-le-vent avec Huahine et Bora-Bora. Elles font partie de l'archipel de la Société, l'un des cinq archipels de la Polynésie française.

Au cours de son histoire Raiatea a eu deux reines :
- Tehauroarii, qui a régné de mars 1881 jusqu'à sa mort, le 18 mars 1884. C'est la seule femme a avoir véritablement porté le titre de reine régnante de de Raiatea et Tahaa.
- Tuarii (photo ci-contre), sœur cadette de la précédente, qui a régné de 189? à 1897 à la tête d'un gouvernement dissident. Elle est appelée Reine d'Avera, Avera étant un district de Raiatea. Cependant certains documents la présentent comme la reine de Raiatea.

L'île devient officiellement colonie française en 1898.

Sources :
fr.wikipedia.org/wiki/Tehauroarii
fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_Souverains_des_Iles_Raiatea,_Huahine_et_Bora-Bora